intrigue

intrigue [ ɛ̃trig ] n. f.
• 1578; it. intrigo
1Vx Situation compliquée et embarrassante. « nous sommes fort bien sortis d'intrigue » (Mme de Sévigné).
2Vieilli Liaison amoureuse généralement clandestine et peu durable. affaire (de cœur), aventure. Intrigue amoureuse, sentimentale. Avoir une intrigue avec qqn. « Né pour l'amour, l'intrigue pouvait le distraire, et ne suffisait pas pour l'occuper » (Laclos).
3Mod. Ensemble de combinaisons secrètes et compliquées visant à faire réussir ou manquer une affaire. cabale, machination, 1. manœuvre, menée; fam. combine, magouille, manigance; intrigant. Intrigue de cour. « ce manoir, où des intrigues politiques paraissaient s'ourdir » (Sainte-Beuve). Déjouer une intrigue.
4Ensemble des événements qui forment le nœud d'une pièce de théâtre, d'un roman, d'un film. 1. action, histoire, scénario. Intrigue compliquée. Rebondissements, dénouement d'une intrigue. Conduire une intrigue. « L'intrigue n'est ni dans l'œuvre ni dans le lecteur [...] : elle est leur œuvre commune » (Quignard).

intrigue nom féminin (de intriguer) Machination secrète ou déloyale pour obtenir quelque avantage ou pour nuire à quelqu'un : Déjouer une intrigue. Liaison amoureuse passagère, plus ou moins secrète : Nouer une intrigue. Succession de faits et d'actions qui forment la trame d'une pièce de théâtre, d'un roman, d'un film. ● intrigue (citations) nom féminin (de intriguer) François Marie Arouet, dit Voltaire Paris 1694-Paris 1778 La plus petite intrigue fait dans un temps ce que les plus grands ressorts ne peuvent opérer dans un autre. Le Siècle de Louis XIVintrigue (expressions) nom féminin (de intriguer) Comédie d'intrigue, celle dont le comique résulte de la multiplicité et de la variété des incidents. ● intrigue (synonymes) nom féminin (de intriguer) Machination secrète ou déloyale pour obtenir quelque avantage ou pour...
Synonymes :
- grenouillage (familier)
- magouille (familier)
- menées
Liaison amoureuse passagère, plus ou moins secrète
Synonymes :
Succession de faits et d'actions qui forment la trame d'une...
Synonymes :
- scénario

intrigue
n. f.
d1./d Manoeuvres secrètes pour faire réussir ou échouer une affaire. Intrigue politique.
d2./d Combinaison des événements que narre une pièce, un roman, un film. Le fil, le noeud de l'intrigue.

⇒INTRIGUE, subst. fém.
A. — 1. Vieilli. Affaire complexe, situation embarrassante, complication. Me voilà sorti d'intrigue; il s'est tiré d'intrigue (Ac. 1835, 1878).
2. En partic. [Dans une pièce dramatique, un roman, un film] Combinaison de circonstances et d'incidents, enchaînement d'événements qui forment le nœud de l'action. Intrigue confuse, compliquée; dénouement de l'intrigue. Tout doit être action dans un drame et surtout dans la tragédie, non que chaque scène doive être un événement mais chaque scène doit servir à nouer ou à dénouer l'intrigue (BUSSY, Art dram., 1866, p. 347). Rien que des heures d'Alberto Cavalcanti est souvent considéré comme la première manifestation du courant documentaire dans l'avant-garde. Une intrigue assez fluide y servait de prétexte à évoquer les heures d'une grande ville, de l'aube à la nuit (SADOUL, Cin. des orig. à nos jours, 1949, p. 193) :
1. Je me crus autorisée moi aussi à considérer mon goût pour les livres, mes succès scolaires, comme le gage d'une valeur que confirmerait mon avenir. Je devins à mes propres yeux un personnage de roman. Toute intrigue romanesque exigeant des obstacles et des échecs, je m'en inventai.
BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 90.
Comédie d'intrigue. Celle qui amuse par les nombreuses aventures compliquées, la variété des incidents. Les Fourberies de Scapin, le Barbier de Séville sont des comédies d'intrigue (Ac.).
B. — 1. Aventure galante, liaison amoureuse souvent illicite et secrète. Julie : (...) Ton mari a une intrigue? Cascadou : Chut!... il en a sept! pour tous les jours de la semaine (...) même le dimanche! (LABICHE, Gros mot, 1860, 13, p. 337). Il soupçonnait Thérèse d'avoir eu déjà deux intrigues, l'une avec un jeune député (...), l'autre avec un écrivain célèbre (BOURGET, Cruelle énigme, 1885, p. 119) :
2. Dans ma famille on a toujours tenu très serré les domestiques. Ma mère, qui se croyait volontiers une responsabilité morale sur ceux à qui elle s'intéressait, n'aurait souffert aucune intrigue qu'un hymen ne vînt consacrer.
GIDE, Si le grain, 1924, p. 385.
Intrigue amoureuse. L'intrigue amoureuse, comme la guerre, veut des hommes jeunes et assez agiles pour capter l'occasion unique au moment où elle surgit (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi 1957, p. 132).
2. P. ext. Action occulte savamment combinée en vue d'assurer le succès d'une entreprise, d'obtenir quelque avantage, de nuire à quelqu'un. Intrigue scélérate, sournoise, ténébreuse; intrigue politique, de cour; homme, femme d'intrigue; conduire, mener, nouer, ourdir, tramer une intrigue; déjouer; démêler, dénouer une intrigue. Tout se fait par intrigue et rien par loyauté (HUGO, Ruy Blas, 1838, III, 2, p. 395). Les intrigues des conclaves sont célèbres; quelques-unes eurent des suites funestes (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 497) :
3. ... le peuple ne se sent guère concerné par les intrigues de couloirs et de comités d'où sort la nomination du chef du gouvernement en démocratie « médiatisée ».
Traité sociol., 1968, p. 9.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1578 genre indéterminé « affaire compliquée » (H. ESTIENNE, Deux dialogues du nouveau lang. fr. italianizé, éd. P. Ristelhuber, t. 1, p. 6 : aussi tost que je seray sorty de quelque intrigue, où je me suis trouvé); 2. 1636 fém. « relations galantes plus ou moins secrètes » (MAIRET, Les Galanteries du duc d'Ossone, IV, 3, éd. G. Dotoli, p. 192); 3. 1647 masc. « machination habile et secrète, parfois déloyale » (J. ROTROU, La Sœur, V, 3 ds Œuvres, éd. 1820, p. 732); 4. 1637 fém. « enchaînement des événements qui constitue la trame de l'action d'une œuvre littéraire ». (SCUDÉRY, Observations sur le Cid, ds P. CORNEILLE, Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 12, p. 443). Empr. à l'ital. intrigo, attesté aux sens 1 dep. le mil. du XIVe s. (L'Urbano ds BATT.), 2 dep. 1555-62 (P. FORTINI, ibid.), 3 dep. 1537-55 (L'ARÉTIN, ibid.), 4 dep. 1564 (RAZZI, ibid.), déverbal de intrigare (intriguer). Cf. intrique, attesté au XVIIe s. (v. FEW t. 4, p. 778b), déverbal de intriquer. Fréq. abs. littér. : 1 499. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 164, b) 1 976; XXe s. : a) 1 625, b) 1 637. Bbg. HOPE 1971, p. 203. - WIND 1928, p. 37, 179.

intrigue [ɛ̃tʀig] n. f.
ÉTYM. 1578, au sens 2; souvent masc. jusqu'au mil. du XVIIe; var. intrique, encore chez Corneille; ital. intrigo; du lat. intricare « embrouiller ».
1 (1640). Vx. Situation compliquée et embarrassante. — ☑ Loc. Sortir, se tirer, être hors d'intrigue. Affaire.
1 Je trouve que nous sommes fort bien sortis d'intrigue.
Mme de Sévigné, 91, 7 janv. 1669.
1.1 Il doit bien vous remercier tous trois de l'avoir tiré d'intrigue par vos histoires (…)
A. Galland, les Mille et Une Nuits, t. I, p. 47.
Vx (langue class.). Habileté de l'intrigant. || Avoir de l'intrigue : être intrigant.
2 (1536). Liaison amoureuse généralement clandestine et souvent peu durable. Affaire (d'amour, de cœur), aventure (→ Coquetterie, cit. 3). || Ébaucher une intrigue amoureuse, sentimentale. || Nouer (cit. 9) une intrigue. || Avoir une intrigue avec qqn (→ Bastille, cit. 1). || Couper court (cit. 9) à une intrigue sans issue. || Faire l'entremetteur dans une intrigue galante. || Femme coquette (cit. 4) friande de l'intrigue. Galanterie.
2 Né pour l'amour, l'intrigue pouvait le distraire, et ne suffisait pas pour l'occuper (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, LII.
3 Quelque précaution qu'on prenne, une intrigue n'est jamais secrète; il faut, tôt ou tard, qu'on en parle.
A. de Musset, Nouvelles, « Emmeline », VII.
3.1 — Elle a des intrigues…
— Comment !…
— Ne le répète pas !… avec Léon… mon successeur… (se reprenant vivement) son cousin !
E. Labiche, Célimare le bien-aimé, II, 7.
3 (1647, Rotrou). Ensemble de combinaisons secrètes et compliquées visant à faire réussir ou à faire échouer une affaire; affaire menée à l'aide de ces moyens. Manœuvre, menée (→ Argumenter, cit. 4). || Intrigues politiques de couloir, de cour. || Les intrigues d'une coterie. Agissements, cabale (cit. 1, 2 et 5). || De basses, de honteuses intrigues. || Intrigues cachées, sourdes, sournoises, ténébreuses (→ Voies souterraines). || Il y a une intrigue là-dessous. Diablerie, manège, manigance (fam.), micmac (fam.), rouerie, tripotage; → Il y a anguille sous roche. || Intrigues et calculs politiques. Cuisine, fricotage, grenouillage, magouille. || Découvrir, déjouer une intrigue par une contre-mine, une contrebatterie (vieilli). || Tenir les fils, débrouiller, démêler, dénouer l'écheveau d'une intrigue. || S'entremettre (cit. 3), louvoyer au milieu des intrigues.Vieilli. || Vivre d'intrigues. Bassesse, brigue (cit. 1), expédient (→ Complaisant, cit. 5). || Foyer (cit. 22), officine d'intrigues. || Brasser, former (cit. 13), ourdir, tramer des intrigues contre qqn, contre l'État. Intriguer; complot, conspiration, dessein (→ Geôlier, cit. 4), machination. || Pays miné par les intrigues et les factions.Absolt et au sing. (avec un sens collectif). → ci-dessous, cit. 6, 7. Littér. ou style soutenu. || L'intrigue et la perfidie (→ Bannière, cit. 4). || User d'intrigue et de diplomatie (cit. 3). || Se complaire dans l'intrigue. || Avoir l'esprit d'intrigue (→ Écouter, cit. 9). || Homme d'intrigue. 1. Intrigant. || Les récompenses vont souvent à l'intrigue et au charlatanisme (cit. 1, Renan).
4 Je vois de tous côtés des partis et des ligues :
Chacun s'entre-mesure et forme ses intrigues.
Corneille, Pulchérie, I, 1.
5 Il (…) démêlait toutes les intrigues, découvrait les entreprises les plus cachées et les plus sourdes machinations.
Bossuet, Oraison funèbre de Michel Le Tellier.
6 Rémond, bas intrigant, petit savant, exquis débauché, et valet à tout faire, pourvu qu'il fût dans l'intrigue et qu'il pût en espérer quelque chose (…)
Saint-Simon, Mémoires, V, XII.
7 — (…) voilà toute la politique, ou je meurs ! — Eh ! C'est l'intrigue que tu définis !
Beaumarchais, le Mariage de Figaro, III, 5.
8 (…) en ce manoir, où des intrigues politiques paraissaient s'ourdir, et où j'étais convié d'aller.
Sainte-Beuve, Volupté, IV.
9 J'ai, ailleurs, longuement conté par quelle suite d'incroyables intrigues et de prodigieux artifices, ce Fouché, devenu le chef de la Commission du gouvernement, s'était imposé à tous comme le seul homme capable de faire accepter par l'opinion la rentrée du roi aux Tuileries.
Louis Madelin, Talleyrand, IV, XXXII.
10 (…) le tissu d'intrigues de toutes sortes où Rousseau fut pris, entre les ressentiments de Madame d'Épinay (…) la rancune envieuse de Grimm (…) les criailleries et les doléances des insupportables « gouverneuses », Thérèse Levasseur et sa mère.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 185.
4 (1637, Scudéry). Ensemble des événements qui forment l'essentiel de la narration (d'une pièce de théâtre, d'un roman, d'un film). Action (cit. 27, Corneille), scénario; nœud. || Les fils, l'écheveau d'une intrigue compliquée, enchevêtrée (cit. 1), obscure ( Imbroglio). || Intrigue faible, indécise (cit. 7), mince. || Rebondissements, péripéties, dénouement d'une intrigue. || Conduire, filer, nouer, dénouer (cit. 8) une intrigue. || Le vaste réseau d'intrigues tissé par Balzac dans la Comédie humaine (→ 2. Ensemble, cit. 15, Gautier; épisodique, cit. 3, Henriot).Comédie d'intrigue, où l'auteur s'attache surtout à multiplier et à varier les incidents (coups de théâtre, quiproquos…), par oppos. à comédie de caractère (cit. 68).
11 Ce qu'on appelle chez eux (les artistes) l'intrigue ou l'action est justement une suite d'événements et un ordre de situations, arrangés pour manifester des caractères, pour remuer des âmes jusqu'au fond, pour faire apparaître à la surface les instincts profonds et les facultés ignorées que le flux monotone de l'habitude empêche d'émerger au jour (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 320.
12 Il s'agit de savoir si l'auteur de l'adaptation saura nous présenter, sans les dénaturer trop, les événements nécessaires à l'intrigue où s'affrontent ces personnages.
Gide, Dostoïevski, p. 52.
13 La troupe interprétait La Peur des coups, un acte de L'Étincelle et un acte de La Fille du tambour-major.
Comme la première de ces comédies parle d'un capitaine et qu'il en paraît dans les suivantes, les soldats crurent que c'était une pièce en trois actes. Ils comprirent mal l'intrigue.
Cocteau, Thomas l'Imposteur, Folio, p. 118.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intrigue — INTRIGUE. s. f. Embroüillement, embarras d affaires causé par de secretes pratiques. Intrigue difficile à demesler, à desbroüiller. former une intrigue. demesler, denoüer une intrigue. conduire, mener une intrigue. c est un homme d intrigue, une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Intrigue FX — Intrigue is a VFX from Canada, which produces state of the art visual effects for the feature film industry. Founded in the late 1970s, it is one of the oldest VFX Studios in the World. Intrigue is the Visual Effects Division of Intrigue… …   Wikipedia

  • intrigué — intrigué, ée (in tri ghé, ghée) part. passé d intriguer. 1°   Qui est en souci. •   Les dames sont bien intriguées pour leurs ornements, SÉV. 317. •   Ma pauvre mademoiselle Lisette, je suis furieusement intriguée, DANCOURT Bourg. à la mode, III …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • intrigue — [n1] scheme artifice, cabal, chicanery, collusion, complication, conspiracy, contrivance, deal, design, dodge, double dealing*, fix, frame up*, fraud, game, graft, hookup, little game*, machination, maneuver, manipulation, plan, plot, ruse,… …   New thesaurus

  • Intrigue — is a Sámi band from Kárášjohka Karasjok, Norway that sings in North Sami and English. Discography Intrigue # Is This The End # Revolution # Star In The Night # Iešjávre luntat # Angel Heart # Need Your Love # Liar # Voodoo Child # Orbin # Fight… …   Wikipedia

  • intrigue — verb. 1. The inflected forms are intrigued, intriguing. 2. The predominant current meaning is ‘to arouse the curiosity of; to fascinate’. When Fowler wrote (1926) this was a fairly new sense (first attested in the 1890s) and the need for what he… …   Modern English usage

  • Intrigue — In*trigue , n. [Cf. F. intrique. See {Intrigue}, v. i.] [1913 Webster] 1. Intricacy; complication. [Obs.] Sir M. Hale. [1913 Webster] 2. A complicated plot or scheme intended to effect some purpose by secret artifice; conspiracy; stratagem. [1913 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intrigué — Intrigué, [intrigu]ée. part. On dit, qu Un homme est bien intrigué, pour dire, qu Il est bien embarrassé …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Intrigue — In*trigue ([i^]n*tr[=e]g ), v. i. [imp. & p. p. {Intrigued} ( tr[=e]gd ); p. pr. & vb. n. {Intriguing}.] [F. intriguer, OF. intriquer, entriquer; cf. It. intrigare. See {Intricate}, {Extricate}.] 1. To form a plot or scheme; to contrive to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Intrigue — In*trigue , v. t. To fill with artifice and duplicity; to complicate; to embarrass. [Obs.] [1913 Webster] How doth it [sin] perplex and intrique the whole course of your lives! Dr. J. Scott. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.